Archives du mot-clé réécriture

La femme de liège

Une femme comme une fée
m’a fait la profonde élégance
au beau milieu d’une assemblée
de m’offrir une révérence.

Les oiseaux d’arrière-saison
faisaient des leurs malgré la pluie
et prise par saine passion
elle osa dire « j’ai envie ».

Sans dire plus d’un mot magique,
un jour en chambre de mes peurs,
elle vint apaiser ma panique
sans ombre pour d’autres bonheurs.

C’était une femme de liège
sur l’onde entre l’eau et le vent
qui ne se prend à aucun piège,
juste flottant sur le courant.

Et dans les limbes de la nuit
depuis lors, quand je souhaite écrire,
Ah ! femme mûre, à l’envi,
Ah ! à l’envi, je te désire.

Licence Creative Commons
« La femme de liège » de Laurent QUIQUEREZ, d’après « Le garçon de Liège » de Louise de Vilmorin, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons CC-BY-NC-SA. En savoir plus sur les droits et les devoirs.

2014-2015 – Villeurbanne, France

+1 by . Entrer dans le rêve via Flickr CC-BY-NC-SA
CC-BY
« +1 » by . Entrer dans le rêve via Flickr

Noter cette poésie : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de note)
Loading...

Fichier texte éditable :
Fichier PDF :

Le dormeur de plage

Le dormeur de plage

C’est un site sableux où s’écrasent des vagues
Scintillant follement au rythme de l’écume
D’argent, où le soleil, de l’horizon sans brume,
Luit : c’est une plage qui bouillonne et divague.

Un enfant jeune, yeux fermés, tête nue,
Et le dos offert au vent venu de chez lui,
Dort; il est étendu sur le sable, sous la nue,
Pâle dans son lit d’or, d’où la lumière luit.

Allongé sur le sol, il dort. Affalé comme
S’affalerait un vacancier, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Le soleil radieux ne brunit plus sa peau ;
Il dort sous le vent, la main plongée dans l’eau
Tranquille. La vague engloutit son côté droit.

Licence Creative Commons
« Le dormeur de plage » de Laurent QUIQUEREZ d’après Arthur Rimbaud est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons CC-BY-NC-SA. En savoir plus sur les droits et les devoirs.

À Aylan.

2015 – Villeurbanne, France

Noter cette poésie : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 vote(s), moyenne: 4,67 sur 5)
Loading...

LE DORMEUR DU VAL

C’est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

7 octobre 1870.
Arthur Rimbaud
Poésies complètes, avec préface de Paul Verlaine et notes de l’éditeur
L. Vanier, 1895 (p. 84).
Public Domain
L’original est disponible à WikiSource.

Fichier texte éditable : LeDormeurDePlage_v1_txt.odt
Fichier PDF : LeDormeurDePlage_v1.pdf

Cet article est le numéro 3 de 8 articles dans la serie Alentours poétiques

 Mon nez Allô quoi…

votre nouveau magazine
« Actu, Peoples, Peaux, Potins, Bidons »

Télécharger la couverture du dernier numéro de « Mon nez Allô quoi… » en cliquant sur l’image :

Non mais Allô quoi..., la une.

« Mon corps est beau, mais mon chant point. » Nabilla.

Licence texte et mise en page :

CC by-nc-sa.eu licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

En savoir plus : Utilisation et Contrats annexes

Crédits Photographiques pour les instruments de séduction :

Noter cet « Alentour poétique » : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de note)
Loading...

Le Corps Beau et le Regard

Maître Corps Beau, sur du papier glacé,
montrait à tout mec son ouvrage.
Maître regard, par les formes, alléché,
était formaté par l’image:
« Oh putain… Monsieur du Corps Beau,
que vous êtes joli, que vous me semblez beau.
Sans mentir, si votre babillage
se rapporte au contenu de ces pages,
vous êtes la plus belle des hôtes de ce Loft. »
A ces mots, le Corps Beau se prend pour Lara Croft.
Et pour montrer sa belle voix,
elle l’ouvre et tombe sec:
« Non mais allô, quoi! ».
Un grand buzz s’en saisit, qui dit:
« Monsieur le Corps Beau,
Apprenez que cette rumeur
se crée aux dépens de vos corps trop factices.
Une telle leçon vaut bien ce battage, sans doute »
Le Corps Beau, soit disant esthéti-
-que, jura, mais un peu tard,
de fuir le bistouri.

Licence Creative Commons
« Le corps beau et le regard » de Laurent QUIQUEREZ est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons CC-BY-NC-SA. En savoir plus sur les droits et les devoirs.

2013 – Villeurbanne, France
D’après Jean de la Fontaine (lui-même d’après Esope).

Noter cette poésie : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 vote(s), moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Ce texte a été primé au concours de poésies 2013 de l’Archipel des Mots, Gex, France.

"La Performance - TOUS A LA PHOTO - Foire de Nice" by REMY SAGLIER via Flickr CC-BY-NC-SA


CC by-nc-sa.eu
« La Performance – TOUS A LA PHOTO – Foire de Nice » by REMY SAGLIER via Flickr

Fichier texte éditable: Poesie_LeCorpsBeauEt LeRegard.odt
Fichier PDF: Poesie_LeCorpsBeauEt LeRegard.pdf